LE LAÏCAT : MYTHE ET RÉALITÉ

< Retour à Essais, Biographies et Romans

C‘est en 1964 que paraît Le laïcat : mythe et réalité avec pour sous-titre le peuple a-t-il sa place dans l’Eglise. C’est la même interrogation que reprend Jean Daniélou, s.j. dans son introduction : «Dénonçant impitoyablement le jargon clérical actuel, où l’on croit résoudre les problèmes… c’est la voix authentique du laïcat qui retentit…»

Peut-on dire que cette voix est toujours d’actualité ? A voir l’émiettement de communautés spirituelles en France et ailleurs, on est bien tenté de le croire. L’Eglise n’a-t-elle pas ratée le « coche » d’une participation réelle des laïcs dans son fonctionnement et sa Spiritualité.
Encore aujourd’hui, arcqueboutée à ses « privilèges » ecclésiastiques, elle assiste impuissante, malgré quelques poches de résistance, à la « désertification » de ses lieux de cultes dans le monde occidental. L’abondance observé sous d’autres cieux n’est-elle pas un leurre ? Aujourd’hui, d’autres savent aussi attirer avec énergie et passion, et souvent mieux qu’elle, des fidèles nombreux et enthousiastes. Le fonctionnement, arbitraire, de certaines de ces communautés ne peut être une excuse pour ne pas poser les questions qui s’imposent à l’Eglise d’aujourd’hui. A relire l’ouvrage de Michel Carrouges, il apparaît comme toujours pertinent.

Préface de Jean Daniélou s.j., il ne sera nommé Cardinal qu’en 1969
par le Pape Paul VI.

Editions du Centurion 1964
© Fonds Michel Carrouges