Harald Szeemann fut l’organisateur et le Commissaire de l’exposition Les Machines Célibataires en 1975 aux Musées des Arts décoratifs à Paris et les années suivantes dans d’autres villes européennes dont Venise et Malmö. Á cette occasion il rencontrait Michel Carrouges, auteur des Les Machines Célibataires, l’ouvrage fut entièrement réécrit à cette occasion et augmenté de 8 planches originales de A.Jihel-JLC, topographies des romans et nouvelles décryptés.

Il était aussi le Directeur de la Kunsthalle de Berne. Il fut le premier à permettre à Kristo d’emballer un monument, c’était la Kunsthalle elle-même. Sa façon d’aborder une exposition a remis en cause bien des façons de faire celles-ci.

Á cette occasion, un passionnant catalogue a été édité par la Fondation Getty.
On peut y lire un article de Doris Chon sur Harald Szeemann’s museum of obsessions, between parody and consecration. Il y est fait référence à de nombreuses reprises de l’ouvrage de Michel Carrouges réédité en 1976, Les Machines Célibataires, aux Editions du Chêne.

De plus, ce catalogue publie deux reproduction des planches parues dans l’ouvrage Les Machines Célibataires parues en 1976 (Editions du Chêne), Le Surmâle – La course des dix mille milles (Alfred Jarry) et Les Chants de Maldoror – Chant VI strophe 1 (Comte de Lautréamont). Elle figurent au tout début du chapitre Utopias.